L’Aéroport de la Réunion Roland Garros fait appel à Récylum pour recycler ses DEEE

Image-une-cp-09092015

Engagé depuis 2005 dans une démarche environnementale consistant notamment à recycler l’ensemble de ses déchets, l’Aéroport de la Réunion Roland Garros vient d’établir un partenariat avec l’éco-organisme Récylum, afin d’optimiser la collecte, le traitement et le recyclage de ses déchets d’équipements électriques et électroniques professionnels.

Diversité et importante quantité de déchets : les problématiques inhérentes aux équipements d’un aéroport

index-090915-2Si un aéroport produit majoritairement le même type de déchets qu’un particulier, les quantités sont, elles, inégalables. Chaque année, environ 260 tonnes de déchets sont produits. Recycler un maximum de ces déchets devient alors un enjeu de taille. Afin de compléter ses solutions de gestion des déchets, l’Aéroport de la Réunion Roland Garros vient de signer un partenariat avec Récylum, pour la collecte et le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques de type professionnels. Désormais, les lampes et néons ainsi que les matériels spécifiques liés à l’activité aéroportuaire (les systèmes d’éclairage de piste par exemple) sont collectés, dépollués puis recyclés gratuitement.
Par ailleurs, le deuxième défi que rencontrent les équipes responsables de la maintenance des équipements est lié à la diversité des déchets générés par un aéroport, comme le souligne Marc Delanoë, responsable Environnement et Energie de l’Aéroport: « Certains équipements spécifiques à la structure tels que les anciennes imprimantes de cartes d’embarquement ne rentrent pas clairement dans cette filière. Au même titre que pour les établissements de santé, nous souhaiterions que le spectre soit élargi aux équipements spécifiquement liés au domaine aéroportuaire. ». L’Aéroport de la Réunion Roland Garros emploie aujourd’hui 282 personnes et est à présent régit par un Système de Management Intégré triplement certifiée ISO 9001, ISO 14001 et ISO 50001, une première au niveau national.

Les équipements électriques : des déchets qui doivent être dépollués !

index-090915-3Les déchets d’équipements électriques (éclairage général, éclairage de sécurité, gestion et régulation énergétique, détection incendie, contrôle d’accès, automatismes de fermeture…) sont trop souvent assimilés à de la simple ferraille ou à des déchets industriels banals, et sont ainsi traités de manière non conforme à la réglementation. En effet, la présence de certains composants impose une dépollution préalable à toute opération de recyclage, valorisation énergétique ou enfouissement. Cette dépollution est aujourd’hui possible grâce à la mise en place d’une filière de recyclage agréée, financée par les producteurs de ces équipements et gérée par l’éco-organisme Récylum. Elle permet ainsi à tous les professionnels détenant de tels déchets de bénéficier d’une solution de collecte gratuite, conforme à la réglementation et ainsi respectueuse de l’environnement et de la santé.