La collecte et le recyclage des équipements électriques médicaux sont opérationnels dans les DOM

Illustration-cp-011214

Plus de 10 tonnes de matériel électrique médical sont en cours de prise en charge par Récylum en Guadeloupe, Guyane, Martinique et à la Réunion. 6 établissements de santé ont pour la 1ère fois fait appel au service gratuit de l’éco-organisme pour l’enlèvement et le recyclage de divers matériels électriques allant du pousse-seringue au scanner. Désormais, il est aussi simple pour un hôpital de se défaire d’un dispositif médical électrique usagé que pour un particulier de se débarrasser de son électroménager. En effet, après un très bon démarrage de la filière en métropole – 1 722 tonnes collectées en 2013, soit un taux de collecte de 23% – la filière est désormais pleinement opérationnelle dans les DOM.

1ers enlèvements de matériel réussis en Guadeloupe, Guyane, Martinique et à la Réunion !

L’hôpital Pierre Zobda-Quitman et la Maison de la femme, de la mère et de l’enfant (MFME), établissements du CHU de Martinique, viennent de faire enlever par Récylum 4 tonnes d’équipements (pompe, générateur, pousse-seringue, réchauffeur, échographe, radiographie mobile, couveuses…). Le centre hospitalier André Rosemond de Cayenne s’est défait d’un scanner et de ses équipements périphériques. Le groupe hospitalier Est Réunion a lui sollicité Récylum pour l’enlèvement de 12 générateurs de dialyse. En Guadeloupe, un spectromètre et des appareils de désinfection appartenant au centre hospitalier de Basse-Terre ont été pris en charge. Enfin, le déstockage de 50 lits médicalisés a été demandé par le CHU de Pointe à Pitre. Tous ces équipements, qui étaient précédemment stockés dans l’attente d’une solution de prise en charge, seront acheminés jusqu’à un centre de traitement en métropole où ils seront dépollués puis recyclés à plus de 75% de leur poids.

« Récylum nous offre enfin une solution satisfaisante pour la fin de vie de nos équipements électriques médicaux. C’est simple, gratuit et nous garantit conformité réglementaire et sécurité juridique. Le seul bémol est que Récylum ne peut collecter que les équipements des fabricants qui adhèrent à la filière. Nous n’avons donc pas pu nous défaire de tous nos équipements usagés et allons devoir nous tourner vers leurs fabricants pour qu’ils assument leurs obligations et nous proposent une solution de collecte. Nous espérons que tous les fabricants rejoindront rapidement la filière Récylum afin d’offrir un service le plus simple possible aux établissements de santé. » Annick Clemmer, secrétaire générale du CHU de Martinique.

Une filière professionnelle et opérationnelle au service des établissements de santé

Récylum, l’éco-organisme chargé de la collecte des lampes usagées depuis 2006, est également agréé depuis août 2012 pour prendre en charge les équipements électriques médicaux de diagnostic, de soins et d’hôtellerie. Grâce au financement de 150 producteurs adhérents* représentant plus de 70% des quantités mises sur le marché, Récylum propose un service totalement gratuit d’enlèvement et de recyclage des équipements électriques médicaux. Il existe différentes solutions adaptées aux besoins des établissements de santé :

  • enlèvement régulier sur site avec mise à disposition de conteneurs pour le petit matériel,
  • enlèvement d’équipements hors gabarit (scanner, IRM…),
  • déstockage ponctuel de quantités importantes accumulées au fil des ans.

* liste des fabricants de dispositifs médicaux adhérents de Récylum disponible ici