Recyclage des portiques antivol : Carrefour fait confiance à Nedap et Récylum

index-11022016-1

Dans le cadre du renouvellement des portiques de sécurité dans 44 hypermarchés, Carrefour a intégré à son appel d’offre des exigences concernant le recyclage des équipements. C’est Nedap, adhérent de l’éco-organisme Récylum, qui a ainsi été retenu. Il a ainsi confié à Récylum plus de 1 800 portiques antivol afin qu’ils soient dépollués et recyclés conformément à la réglementation.

Carrefour / Nedap / Récylum : un partenariat exemplaire en matière de recyclage des équipements électriques

Carrefour vient de renouveler le parc de portiques antivol de 44 hypermarchés, soit plus de 1 800 unités. Conscients de leur reponsabilité en matière de gestion des déchets et de l’obligation de recyclage des équipements électriques, Carrefour a pris en compte dès la phase d’appel d’offre la problématique de la fin de vie des portiques antivol à remplacer. C’est Nedap, spécialiste des solutions antivol pour magasins et adhérent de Récylum, qui a obtenu le marché. Il s’est engagé à remettre à Récylum les portiques démontés dans les 44 magasins. Ainsi, comme le prévoit la réglementation, en remettant les équipements hors service à l’éco-organisme Récylum, Carrefour transfère à ce dernier la responsabilité de l’élimination de ces déchets.

PERIFEM accompagne les distributeurs dans cette démarche

Carrefour s’est appuyé sur une note rédigée par PERIFEM, l’association technique du commerce et de la distribution, en partenariat avec Récylum. Elle établit des recommandations qui permettent aux acheteurs de s’assurer dès le stade du référencement ou des appels d’offre de la bonne gestion des déchets électriques, notamment leur remise à la filière agréée Récylum et la mise à disposition de justificatifs de collecte et de recyclage. Ces recommandations, utiles dans le cadre du remplacement d’équipements, de leur maintenance ou de travaux de rénovation, sont à télécharger sur ce site de Récylum.

Les équipements électroniques : des déchets qui doivent être dépollués !

Extraction des composants polluants

Extraction des composants polluants

Les équipements électriques et électroniques sont pour la plupart des déchets dangereux mais sont trop souvent assimilés à de la simple ferraille ou à des déchets industriels banals. Ils ne sont pas traités de manière conforme à la réglementation. Pourtant la présence de certains composants (piles, cartes électroniques, plastiques avec retardateur de flamme bromé, condensateurs, circuits imprimés…) impose une dépollution préalable à toute opération de recyclage. De plus, les équipements électriques professionnels se recyclent à plus de 75% de leur poids permettant d’économiser les ressources naturelles et énergétiques.