Le recyclage des matériels d’éclairage professionnels en forte progression !

index-270617-1

Appareils d’éclairage intérieur et extérieur, d’éclairage de sécurité, de signalisation lumineuse, … : grâce à la mobilisation des professionnels du secteur, Récylum a collecté en 2016 près de 3.000 tonnes de matériel d’éclairage professionnel, soit 67% de plus qu’en 2015. Une belle progression, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour réussir à capter cet important gisement de matériel, pas toujours facile d’accès…

Une belle progression de la collecte pour un gisement difficile à capter

Avec presque 3.000 tonnes, la collecte du matériel d’éclairage professionnel a progressé de 67%. La collecte des éclairages intérieurs, dont le remplacement par des luminaires à LED intégrées s’accélère, progresse de 158%. Celles des appareils de signalisation lumineuse et des éclairages extérieurs, respectivement de 73% et 71%, sont dues à une implication croissante des collectivités territoriales dans la filière. Un seul bémol, la collecte des éclairages de sécurité qui régresse de 12%, probablement du fait du tassement de l’effet déstockage des premières années de la filière.
Si Récylum dépasse ses objectifs réglementaires en faisant progresser son taux de collecte des matériels d’éclairage de 4 points pour atteindre 9%, ce dernier reste pourtant trop faible. En effet, la majorité des matériels d’éclairage échappent à la filière car ils sont trop souvent considérés comme des déchets ordinaires. Pourtant, ce sont des équipements dont la fin de vie est strictement encadrée par la réglementation, car ils peuvent contenir des matières polluantes (cartes électroniques, piles, batteries, condensateurs…). Ce sont des déchets dangereux au sens de la réglementation. Ils doivent être dépollués. Ils n’ont donc rien à faire avec les déchets industriels banals ou la ferraille. La progression de la collecte est prometteuse, mais faire évoluer les pratiques en matière de recyclage des matériels d’éclairage usagés reste un challenge pour Récylum. L’éco-organisme tente de le relever notamment grâce au projet DEMOCLES qui vise à généraliser la dépose sélective des déchets de second œuvre sur les chantiers de démolition/rénovation en vue de leur recalage, en fournissant aux maîtres d’ouvrage et aux entreprises de travaux toutes les clés et outils pour changer leurs pratiques.

Adhérents et partenaires de collecte de plus en plus mobilisés

Les producteurs de matériels d’éclairage se sont collectivement mobilisés dès 2010, devançant la mise en œuvre de la réglementation. Fin 2016, ils étaient encore 25% de plus qu’en 2015 à adhérer à Récylum. Ce sont ainsi 312 fabricants ou importateurs qui financent le service de collecte et de traitement permettant la collecte et la dépollution du matériel avant recyclage. Les partenaires de collecte aussi sont de plus en plus nombreux à se mobiliser : 44% des matériels d’éclairage ont été collectés auprès des électriciens installateurs, 35% auprès des collecteurs de déchets, 12% auprès des distributeurs professionnels et 9% directement chez les utilisateurs finaux (tertiaires, industries, administrations, établissements de santé…)

16.028 tonnes de DEEE Pro au total : Récylum ne collecte pas que les matériels d’éclairage !

index-270617-2

Récylum est l’éco-organisme agréé par les pouvoirs publics pour la collecte et le recyclage des équipements électriques professionnels du bâtiment, du médical, de la recherche et de l’industrie : matériels d’éclairage mais aussi dispositifs médicaux, outillages électriques, instruments de contrôle et de surveillance (gestion et régulation d’énergie, sécurité, fermeture et protection solaire, mesure et test, surveillance et contrôle des installations industrielles, moteurs électriques…), etc.
En 2016, Récylum a collecté un total de 16 028 tonnes de déchets d’équipements électriques professionnels (DEEE Pro), soit un taux de collecte de 29% (+4 points / 2015) bien supérieur à l’objectif règlementaire 2016 fixé à 15%.