Récylum se mobilise avec Fiducial, Lyreco et Office Dépôt pour recycler les lampes des PME

Aujourd’hui, on estime à plus d’un tiers  la part du gisement de lampes usagées détenue par les PME, soit plus de 34 millions de lampes. A ce jour les PME ne savent pas à qui s’adresser pour faire recycler leurs lampes. Récylum, en charge de la collecte et du recyclage des lampes usagées, lance une campagne de sensibilisation autour service Lumibox Entreprise, solution simple accessible via un distributeur de fournitures de bureau.

Seulement 56% des PME déclarent recycler leurs lampes

illustration2-CP-17102013-Service-LumiboxEn France, les tubes « néons » et lampes à économie d’énergie des bureaux sont encore trop peu collectés. Les entreprises sous-estiment souvent les quantités qu’elles détiennent et les enjeux environnementaux et économiques de leur recyclage. Ainsi, seulement 56% des PME déclarent recycler leurs lampes contre 89% pour les cartouches, 68% pour les piles et 61% pour le papier2. Dans les deux tiers des cas, la maintenance d’éclairage est internalisée. C’est pourquoi Récylum et ses partenaires, fournisseurs de bureaux : Fiducial et Lyreco, récemment rejoints par Office Depot, ont décidé de se mobiliser pour diffuser le Service Lumibox Entreprise : une solution très simple pour permettre aux PME de faire recycler leurs lampes usagées. La dépose d’une boite en carton (75 cm de haut et 37 cm de côté), puis son enlèvement une fois pleine, sont effectués à l’occasion d’une commande de fournitures de bureau. Ils accompagnent ainsi leurs clients dans l’adoption de comportements en adéquation avec les enjeux du développement durable, tout en leur simplifiant la tâche.

Logo-Fiducial-13 Logo-Lyreco-13 Logo-OfficeDepot-13

 

Un comportement en décalage du bureau à la maison

Un peu moins d’un salarié interrogé sur trois (28% ) dit recycler les lampes à économie d’énergie au sein de son entreprise alors qu’ils sont 62%  à dire rapporter leurs propres lampes en déchèterie ou magasin. Un geste acquis par plus de la moitié des Français mais qu’ils n’appliquent pas au travail.

Une implication partagée au sein des entreprises

illustration3-CP-17102013-Service-LumiboxPour ce qui est de la gestion du recyclage des déchets, ce sont d’abord les services généraux (32%) qui sont mis à contribution, devant les responsables du développement durable ou de la qualité (25%) ou la direction générale (23%). La responsabilité de cette compétence n’est donc pas l’apanage d’un interlocuteur attitré. Mais on sait que les assistantes sont à 25% décisionnaires pour ce genre d’arbitrage2.

Aussi, Récylum lance une campagne d’incentive auprès des assistantes dans le cadre d’une vaste opération de sensibilisation de près de 200 000 PME afin de faire connaitre la simplicité et l’accessibilité du service Lumibox Entreprise qui permet aux PME de gérer leurs lampes usagées en toute conformité réglementaire.