« TriOBuro » veut faire décoller la collecte des déchets de bureau

index-20160322-1

Les éco-organismes Corepile, Ecologic, Récylum (initiateur du projet), Screlec et Valdelia s’associent et lancent « TriOBuro ».

Objectif : accompagner le développement par les gestionnaires de déchets d’une offre de collecte multi-déchets adaptée aux besoins des flux diffus des activités de bureau.

Le casse-tête de la collecte des déchets de bureau

Aujourd’hui, face au flux de déchets à gérer, les petits et moyens tertiaires attendent plus de simplicité. Offres disparates, peu visibles, trop chères… la collecte des déchets de bureau est en effet souvent vécue comme un véritable casse-tête, d’autant que près d’un site tertiaire sur deux* n’a pas de salarié affecté à cette fonction. Ce alors même que pour 85%* des entreprises, la collecte et le recyclage des déchets de bureaux constituent un véritable enjeu. Les entreprises du tertiaire sont sensibles au recyclage de leurs déchets et veulent bien faire, mais ne sont pas des spécialistes de la question. Elles attendent donc une offre de gestion de leurs déchets qui soit simple de mise en œuvre, d’un coût modéré et adaptée à leurs contraintes.

« TriOburo », projet de collecte multi-déchets : le fruit de la collaboration de 5 éco-organismes

Fort de ce constat, Récylum a souhaité encourager le développement d’une offre de collecte des déchets de bureau ne s’arrêtant pas aux seules sources lumineuses, mais mutualisant les différents types de déchets: lampes, piles, mobilier, ordinateurs, cartouches d’encre, papier, déchets de la pause café… 4 autres éco-organismes ont ainsi rejoint l’initiative : Ecologic pour les équipements de bureautique, Corepile et Screlec pour les piles et petites batteries, Valdelia pour le mobilier. Cette collaboration permet aux éco-organismes de mettre leur expertise à la disposition des gestionnaires de déchets souhaitant développer ce service et de mutualiser les moyens financiers nécessaires à l’étude de freins et leviers du développement de la collecte des déchets du petit tertiaire .
Objectif : proposer aux PME une solution simple, clés en main, pour la gestion des déchets de bureau et ainsi augmenter la captation de ces déchets. Le gisement tous déchets confondus – produits par 52.500 établissements tertiaires publics et privés de 50 à 250 salariés – est estimé à 300 000 tonnes par an.

Les projets de 4 gestionnaires de déchets ont été retenus pour le développement de l’offre

Un appel à projets a permis de sélectionner 4 candidats qui vont être soutenus par le collectif d’éco-organismes dans le développement de leur offre : création ou amélioration des contenants de collecte et/ou conception d’outils de communication destinés à développer la collecte multiflux dans les bureaux.

  • Praxy (et notamment les entités Cernay Environnement et Arc en Ciel Recyclage) en Alsace et Rhône-Alpes
  • Easytri dans la région de Toulouse
  • Les Joyeux recycleurs en région parisienne
  • Envie en Normandie

Ainsi, une offre de collecte multi-déchets sera rapidement proposée à plus d’un millier de PME à travers les 4 porteurs de projets.

TriOburo au service de l’environnement et de l’emploi

Ce projet doit permettre de recycler une quantité plus significative des déchets d’activités de bureau et de réduire l’impact environnemental de la collecte de ces flux diffus en la mutualisant. Par ailleurs, la mise en œuvre de ce projet devra permettre la création d’emplois locaux et notamment d’insertion grâce au développement de l’activité des collecteurs de déchets.


* Enquête Occurrence pour Récylum, Valdelia, Corepile, Ecologic et Screlec en décembre 2015.