Après 18 mois de travaux et de débats, Démoclès livre ses premières conclusions : des constats de fond brisant ou nuançant des idées reçues et, surtout, des recommandations opérationnelles allant d'une meilleure connaissance de la réglementation aux outils techniques et à la formation pour arriver à terme à valoriser sans surcoût jusqu'à 80 % les déchets du second œuvre issus des chantiers de démolition ou réhabilitation.  
   
   
   
   
Gestion des déchets du bâtiment : une responsabilité partagée


Dans les faits, la responsabilité de la gestion des déchets pèse sur les entreprises de travaux alors que sur le plan juridique, la responsabilité repose sur la maîtrise d'ouvrage qui doit s'assurer que les déchets issus de ses chantiers seront correctement traités.

En réalité, une bonne gestion des déchets repose sur une responsabilité partagée et nécessite la coordination de tous les acteurs.
 
  La dépose sélective versus le « tout à la benne ».

Aujourd'hui les bennes sont omniprésentes sur les chantiers, quels que soient les quantités de déchets et la taille des surfaces d'évacuation réduites. Ce sont ainsi 90 % des déchets de réhabilitation qui sont collectés en mélange. Or, la collecte en mélange est incompatible avec le recyclage des déchets du second œuvre.
   
   
 
lc LAURENT CHATEAU, référent déchets BTP - ADEME.
cl CLAUDE LALEUF, chargé de Mission - Responsable adjoint de la Mission Développement Durable – Ville de Lyon
DIDIER MICHEL, PDG du groupe Michel, spécialiste de la démolition, la réhabilitation et la gestion des déchets du BTP
vm VANESSA MONTAGNE, directrice du développement et des partenariats de Récylum, l'éco-organisme en charge de la collecte et du recyclage des lampes et des équipements électriques et électroniques professionnels.
lp LAURENT PEREZ, gérant de la société Duréo - Conseil et Ingénierie en Habitat et Urbanisme Durable (assistance à maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre sur la qualité environnementale des bâtiments, formation)
jmr JEAN-MARIE ROUÈCHE, Directeur Architecture, Technique & Travaux – Grands Magasins – Galeries Lafayette
 
   
 
LES ENJEUX DE DÉMOCLÈS

Au départ, un constat : moins de 35% des 10 millions de tonnes annuelles de déchets du second œuvre sont recyclées. Alors que la loi sur la transition énergétique du 17 août 2015 prévoit un objectif de 70 % de recyclage des déchets du bâtiment, il est urgent  mobiliser les acteurs de la démolition/réhabilitation. Nécessitée de décloisonner pour dialoguer, se comprendre, s’organiser, rôle de la maîtrise d’ouvrage, préservation des ressources … Didier Michel, Vanessa Montagne et Laurent Perez nous parlent des enjeux de DEMOCLES.
 
   
 
L'ÉTAT DES LIEUX

19 chantiers réels d'observation ont permis au 40 partenaires de DEMOCLES de dresser un état des lieux de la gestion des déchets du second œuvre sur les chantiers de démolition/réhabilitation. Des habitudes à faire changer, telle que la quasi systématique collecte en mélange en benne, et un changement qui ne générerait pas de surcoût global, des maîtres d'ouvrage non impliqués dans la gestion des déchets, des acteurs à coordonner, des outils existants peu et mal utilisés… Laurent Chateau, Claude Laleuf et Didier Michel nous parlent de quelques enseignements du projet. .
 
   
 
LES LEVIERS POUR IMPULSER LE CHANGEMENT

Sur la base de ces constats, après 18 mois de travaux, 28 réunions du COPIL et des groupes de travail, les 40 partenaires de DEMOCLES se sont accordés sur des recommandations pour faire progresser le recyclage des déchets du second œuvre. Formation, sensibilisation des équipes, mobilisation des maîtres d'ouvrage, déposer sélectivement à coût constant, accompagner le changement… Didier Michel et Jean-marie Rouèche nous parlent des leviers humains et économiques..
 
   
 
Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le rapport complet des travaux de DEMOCLES. Une synthèse est également disponible.


 
   
 
Si vous souhaitez parler de DÉMOCLÈS et diffuser ses conclusions, voici deux présentations : l'une en français, l'autre en anglais.