image pour une custom sidebar avec contenu ultra éditable

Récylum en campagne auprès des électriciens pour améliorer le recyclage des lampes et tubes fluorescents

Depuis que la rénovation de l’éclairage est synonyme de passage à la technologie LED, le recyclage des tubes fluorescents n’est plus aussi évident. Récylum part donc en campagne afin d’informer et de sensibiliser les électriciens pour qu’ils adoptent de bonnes pratiques de tri et de recyclage.

En savoir plus

Eco‐systèmes et Récylum se regroupent au sein d’une société commune baptisée ESR

Les entreprises associées d’Eco-systèmes et Récylum ont décidé fin mai de réunir les deux éco-organismes en un seul, baptisé ESR, qui sera chargé de la collecte et du traitement des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) ménagers et professionnels, des lampes et des petits appareils extincteurs. L’objectif de ce rapprochement est d’accélérer le développement de la collecte avec un niveau de qualité du recyclage élevé en valorisant les synergies entre les deux organisations. Et ce, pour atteindre les ambitieux objectifs réglementaires de collecte et poursuivre le développement d’une filière à haute valeur ajoutée. La société ESR continuera de capitaliser sur les deux marques Eco-systèmes et Récylum. Une première réunion du Conseil d’administration d’ESR a eu lieu le 29 juin 2017, donnant ainsi le coup d’envoi du rapprochement.

Constituée à l’initiative des associés d’Eco-systèmes, de Récylum et de quatre producteurs d’équipements professionnels, ESR est une SAS à but non lucratif. Les 41 entreprises associées au sein d’ESR sont toutes producteurs d’équipements électriques et électroniques ménagers, professionnels ou de lampes. ESR s’appuiera sur une gouvernance innovante permettant à chaque famille de producteurs de disposer, dans un ensemble cohérent, d’une forte autonomie de décision pour les activités qui la concernent. Ainsi quatre comités de secteur seront instaurés pour ces différentes activités : DEEE ménagers, lampes, DEEE professionnels et petits appareils extincteurs.

Au 1er janvier 2018, les deux sociétés Eco-systèmes et Récylum seront fusionnées dans ESR et une nouvelle organisation opérationnelle unifiée sera mise en place au sein du nouvel éco-organisme. Christian Brabant, Directeur Général d’Eco-systèmes, sera le Directeur Général d’ESR et Hervé Grimaud, Directeur Général de Récylum, sera nommé Directeur Général Adjoint de la nouvelle entité, plus spécialement en charge des secteurs lampes, DEEE professionnels et petits appareils extincteurs. Nathalie Yserd, Directrice Déléguée d’Eco-systèmes, sera nommée Directrice Déléguée d’ESR, en charge du secteur DEEE ménagers. Les grandes fonctions opérationnelles (collecte, logistique, traitement) seront organisées de façon transversale, ainsi que les fonctions support (DAF, RH…).

Les deux éco-organismes sont complémentaires : appareils électriques pour Eco-systèmes et lampes pour Récylum, dans le domaine ménager. Dans les équipements professionnels, Eco-systèmes est présent, par exemple, sur les secteurs du génie climatique, du froid commercial, de la cuisine professionnelle, du pressing blanchisserie, de l’industrie et des distributeurs automatiques, alors que Récylum est très bien implanté sur les marchés du bâtiment, des automatismes industriels, de l’énergie, la mesure, la sécurité ou encore le médical. Autre aspect de complémentarité : Récylum a développé de nombreuses solutions de collecte répondant à la diversité des détenteurs et Eco-systèmes a créé des partenariats forts avec les entreprises de recyclage de métaux et les gestionnaires de déchets.

A compter du 30 juin 2017, ESR détient 100% du capital d’Eco-systèmes et de Récylum. Les deux éco-organismes titulaires des agréments conservent leur organisation actuelle jusqu’au 1er janvier 2018.

L’opération de rapprochement a obtenu le soutien des ministères compétents. Informée du projet, l’Autorité de la concurrence a confirmé que l’opération n’était pas soumise à son contrôle. ESR s’engage à reprendre et à respecter l’ensemble des engagements souscrits par les sociétés Eco-systèmes et Récylum, dans le cadre de leurs agréments respectifs. ESR sollicitera les ministères concernés pour obtenir d’ici le 1er janvier 2018 les agréments nécessaires à la poursuite des activités agréées d’Eco-systèmes et de Récylum.

Alain Grimm-Hecker, Président d’Eco-systèmes, nommé Président d’ESR, déclare :
« Depuis sa création, chez Eco-systèmes, nous nous battons pour un modèle de filière à haute valeur ajoutée environnementale et sociale et pour le développement d’une industrie française du recyclage innovante. Nous partageons cette vision avec Récylum. Par ailleurs, nos activités sont complémentaires : équipements ménagers pour Eco-systèmes et lampes pour Récylum. Pour les équipements professionnels, où nous sommes agréés sur des catégories parfois différentes, nous pensons plus utile d’unir nos forces que de répondre séparément aux exigences spécifiques de cette filière. »
Michel Touzeau, Président de Récylum, nommé Administrateur indépendant et Président du Comité Audit et Comptes d’ESR, indique pour sa part :
« Récylum a toujours considéré la qualité de service et la proximité avec les acteurs de la filière électrique comme des éléments centraux de sa stratégie, et ce depuis sa création. C’est dans cet esprit que nous réalisons ce rapprochement, pour conjointement incarner un modèle à forte valeur ajoutée, au bénéfice des détenteurs et des producteurs, et bien sûr pour servir l’économie circulaire. »


 

A propos d’Eco-systèmes

Eco-systèmes est un éco-organisme, agréé par les Pouvoirs Publics, qui a pour vocation d’organiser la collecte, la dépollution et le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ménagers et professionnels. Pour mener à bien sa mission d’intérêt général, Eco-systèmes travaille avec un réseau de partenaires de la collecte (distributeurs, collectivités locales, acteurs de l’économie sociale et solidaire tels que Emmaüs ou Envie) et un réseau de prestataires de logistique (transport) et de traitement des DEEE. Eco-systèmes est une entreprise à but non lucratif créée par 33 producteurs et distributeurs d’appareils électriques et électroniques. Dans le domaine professionnel, Eco-systèmes est présent sur les secteurs du génie climatique, du froid commercial, de la cuisine professionnelle, du pressing blanchisserie, de l’industrie et des distributeurs automatiques.
Pour en savoir plus : www.eco-systemes.frwww.facebook.com/ecosystemes – Twitter : @Eco_systemes
– Contact presse Eco-systèmes : Mélissa Bire – 06 50 02 16 38

A propos de Récylum

Récylum est un éco-organisme à but non lucratif agréé par les pouvoirs publics pour organiser la collecte et le recyclage des lampes usagées, des petits appareils extincteurs et des équipements électriques et électroniques professionnels (DEEE Pro©) du bâtiment, de l’industrie, de la recherche et du médical : matériels d’éclairage, de régulation et de contrôle, instruments de mesure, robotique industrielle, équipements médicaux… Grâce au financement de 1.500 fabricants et importateurs d’équipements électriques, Récylum assure la collecte des équipements électriques usagés auprès de 22.000 partenaires français du marché grand public aussi bien que professionnel. – Contact presse Récylum : Ophélie Plantard – 01 56 28 95 16

Producteurs de lampes et DEEE Pro

Récylum coordonne la collecte, la dépollution et le recyclage des équipements électriques professionnels au sein d’ESR. ESR est l’éco-organisme à but non lucratif, agréé par les Pouvoirs publics, qui regroupe les activités d’Eco-systèmes pour les DEEE ménagers et de Récylum pour les DEEE professionnels (catégories 1, 2, 5, 6, 8, 9 et 10), les lampes et les petits appareils extincteurs.

Nous permettons aux fabricants, distributeurs et importateurs de répondre à la réglementation sur l’organisation du recyclage de leurs produits en fin de vie. Cette règlementation, issue du principe de la Responsabilité Élargie du Producteur impose des obligations à tous les professionnels mettant sur le marché les produits concernés.

Récylum pour vous

Notre rôle est de :

  • Vous accompagner dans la compréhension de la réglementation
  • Simplifier la prise en charge de vos obligations
  • Vous proposer des solutions à coûts maîtrisés
  • Valoriser votre démarche auprès de vos clients

Agréments

Notre éco-organisme est agréé par les Pouvoirs publics pour promouvoir et organiser la collecte, la dépollution et le recyclage des :

  • Équipements électriques et électroniques ménagers (en savoir plus)
  • Équipements électriques et électroniques professionnels
  • Lampes à économie d’énergie
  • Petits appareils extincteurs

Vous pensez être concerné ? Vous souhaitez connaître vos obligations et les solutions que nous proposons ? Nous sommes là pour vous guider !

Vous êtes considéré comme Producteur d’équipements électriques professionnels tel que défini par la réglementation DEEE si vous êtes une société établie en France et mettez sur le marché français des équipements électriques que vous :

  • Fabriquez en France
  • Importez (en provenance de fournisseurs européens ou du reste du monde)
  • Distribuez sous votre propre marque (EEE achetés en France ou à l’étranger)

Si vous vendez à distance à des utilisateurs français depuis un autre pays que la France, vous avez également le statut de Producteur.

Les équipements électriques et électroniques (EEE) professionnels

Filière de recyclage agréée pour les DEEE Pro

Un EEE professionnel est un Équipement Électrique et Électronique à usage professionnel fonctionnant grâce à un courant électrique ou à un champ électromagnétique, ou un équipement de production, de transfert ou de mesure de ces courants et champs, conçu pour être utilisé à une tension ne dépassant pas 1 000 volts en courant alternatif et 1 500 volts en courant continu. Un EEE relève de l’une des 11 catégories définies à l’article R543-172 du Code de l'environnement. Vous pouvez consulter des exemples d’équipements concernés dans l’Avis aux Producteurs du 27/11/2014.

Récylum orchestre, en France, la collecte, la dépollution et le recyclage des équipements électriques et électroniques professionnels des catégories suivantes :

Il s’agit des équipements électriques utilisés sur des installations de production, de distribution et d’utilisation de chaleur et froid dans les locaux tertiaires (commerces, bâtiments collectifs, …) et industrielles (sites de production, …).

 

Sont exclus de la réglementation DEEE : les grosses installations fixes (Cf. R.543-172-1 du Code de l'environnement ). Les installations visées par la présente exclusion doivent soit :

  • Ne pas pouvoir tenir dans un conteneur ISO de 20 pieds (5,71 m × 2,35 m × 2,39 m) pour leur transport vers le site d'utilisation ou depuis le site d'utilisation après désinstallation ;
  • Nécessiter pour leur transport, du fait de leur taille ou de leur poids, des véhicules spéciaux destinés aux colis hors normes d'un poids total roulant autorisé de plus de 44 tonnes ;
  • Nécessiter pour leur installation/désinstallation des grues pour colis lourd du fait de leur poids ou leur volume et non en raison de l'accessibilité du lieu d'installation ;
  • Nécessiter une modification structurelle lourde des bâtiments auxquels elles sont destinées, tels le renforcement des fondations ou l'aménagement de routes d'accès spécifiques.
  • Nécessiter pour fonctionner une alimentation électrique d'une puissance supérieure à 375 kW. Ne sont pas visés par cette exclusion les immeubles, sites, usines… en tant que tels.
    Exemples : Ascenseur, système de convoyage d'objets (ex. tapis de livraison des bagages dans les aéroports), installation de stockage automatisé ; – installation de génération électrique ; – infrastructure de signalisation ferroviaire ; – installation du génie climatique exclusivement destiné aux utilisations professionnelles, dont la totalité de l'installation ne peut être démontée en un nombre fini d'unités de climatisation… ».

Il s’agit d’équipements électriques et électroniques basse tension gérant ou produisant directement ou indirectement un rayonnement lumineux, y compris les pièces nécessaires à leur fixation et à leur alimentation, à l'exclusion des mâts pour les luminaires de voiries et des sources lumineuses elles-mêmes lorsqu'elles sont facilement interchangeables en vue de leur remplacement au cours de la vie des appareils qu'elles équipent, ces dernières étant considérées comme des lampes relevant des équipements électriques et électroniques ménagers.

 

Sont exclus de la réglementation DEEE :

(1) Les "Gros outils industriels fixes" (Cf. R.543-172-1 du Code de l'environnement et Avis aux producteurs du 27/11/2014) : les outils visés par la présente exclusion sont des équipements monolithiques ou composites, incluant des pièces mobiles, dont la fonction est la transformation, l'assemblage ou l'emballage de pièces et matières, et qui de façon cumulative sont :

  • "Gros" : cumulant une fois dépourvus de leurs accessoires externes séparables (dispositifs de contrôle et de commande reliés par des câbles, convoyeur d'alimentation …) : un poids total supérieur à 2 tonnes, des dimensions hors tout ne s'inscrivant pas à l'intérieur d'un cube de 2,5 mètres de côté.
  • "Industriels" : destinés à être utilisés dans un centre de fabrication industrielle ou un établissement de recherche et de développement.
  • "Fixes" : destinés à être utilisés de façon permanente sur un site donné. Ne sont pas visés par cette exclusion les outils destinés aux exploitations agricoles et à la construction de bâtiments. Exemples d'équipements pouvant répondre à la définition de "Gros outils industriels fixes" sous condition de remplir les critères ci-dessus : machine d'usinage à commande numérique, presse de formage, machine d'imprimerie, machine de placement de composants sur des cartes électroniques, machine d'emballage ou d'embouteillage, pont roulant. Les équipements et installations suivants ne peuvent être assimilés à des "outils" : les systèmes de transport, convoyage et stockage de pièces et matières, les systèmes d'informations (informatique, téléphonie, etc.), les lignes de production et d'assemblage composées de robots et de machines-outils.

(2) Les "Engins mobiles non routiers" (Cf. R.543-172-1 du Code de l'environnement) : engins automoteurs disposant d'un bloc d'alimentation embarqué, dont le fonctionnement nécessite soit la mobilité, soit un déplacement continu ou semi-continu entre une succession d'emplacements de travail fixes pendant le travail.

Il s’agit des outils et machines électriques et électroniques professionnels, hors Gros outils industriels fixes (1) et hors Engins mobiles non routiers (2).

 

Sont exclus de la réglementation DEEE :

(1) Les "Gros outils industriels fixes" (Cf. R.543-172-1 du Code de l'environnement et Avis aux producteurs du 27/11/2014) : les outils visés par la présente exclusion sont des équipements monolithiques ou composites, incluant des pièces mobiles, dont la fonction est la transformation, l'assemblage ou l'emballage de pièces et matières, et qui de façon cumulative sont :

  • "Gros" : cumulant une fois dépourvus de leurs accessoires externes séparables (dispositifs de contrôle et de commande reliés par des câbles, convoyeur d'alimentation …) : un poids total supérieur à 2 tonnes, des dimensions hors tout ne s'inscrivant pas à l'intérieur d'un cube de 2,5 mètres de côté.
  • "Industriels" : destinés à être utilisés dans un centre de fabrication industrielle ou un établissement de recherche et de développement.
  • "Fixes" : destinés à être utilisés de façon permanente sur un site donné. Ne sont pas visés par cette exclusion les outils destinés aux exploitations agricoles et à la construction de bâtiments. Exemples d'équipements pouvant répondre à la définition de "Gros outils industriels fixes" sous condition de remplir les critères ci-dessus : machine d'usinage à commande numérique, presse de formage, machine d'imprimerie, machine de placement de composants sur des cartes électroniques, machine d'emballage ou d'embouteillage, pont roulant. Les équipements et installations suivants ne peuvent être assimilés à des "outils" : les systèmes de transport, convoyage et stockage de pièces et matières, les systèmes d'informations (informatique, téléphonie, etc.), les lignes de production et d'assemblage composées de robots et de machines-outils.

(2) Les "Engins mobiles non routiers" (Cf. R.543-172-1 du Code de l'environnement) : engins automoteurs disposant d'un bloc d'alimentation embarqué, dont le fonctionnement nécessite soit la mobilité, soit un déplacement continu ou semi-continu entre une succession d'emplacements de travail fixes pendant le travail.

Il s’agit des équipements électriques et électroniques répondant aux définitions des dispositifs médicaux et de leurs accessoires telles que données par les Directives 93/42/EEC et 98/79/EC, y compris les dispositifs médicaux à usage esthétique et vétérinaire, hors dispositifs médicaux implantables actifs et dispositifs médicaux qui deviennent normalement infectieux avant la fin de leur cycle de vie sans que ne soit prévue de possibilité de désinfection, de stérilisation ou de démontage des parties souillées avant leur mise au rebut, qui sont des DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux).

Exemples de postes de traitement dentaire : Fauteuil et ses accessoires, avec ou sans système d’aspiration Système centralisé d’aspiration humide pour plusieurs fauteuils Pompe d’aspiration individuelle à anneau d’air, à anneau liquide ou humide Séparateurs d’amalgames …

Cette catégorie regroupe plusieurs types d'équipements électriques et électroniques pouvant être utilisés dans les secteurs du bâtiment, de l'industrie, de la recherche,… et ayant pour principale fonctionnalité : la mesure, la détection, la gestion, la commande, la surveillance ou l'alimentation électrique.

Cette catégorie regroupe les équipements qui distribuent des produits alimentaires chauds ou froids, des boissons. On retrouve dans cette catégorie également les fontaines (à eau, à sodas…), les tireuses à bières, les machines à café, les Office Coffee Services ; ainsi que les distributeurs automatiques non alimentaires tels que les guichets automatiques de billets.

Les Lampes

Filière de recyclage agréée pour les DEEE Pro

Les lampes sont des équipements électriques et électroniques produisant un rayonnement optique, en général visible, munis d’une interface mécanique et électrique, tel un culot, leur permettant d’être facilement échangeables à l’aide d’outils simples, tels un tournevis ou une pince, au cours de la vie des équipements auxquels ils sont destinés, à l’exception des ampoules à filament.

Toutes les lampes sont considérées comme des DEEE ménagers quel que soit l’utilisateur final (cf. arrêté du 13 juillet 2006).

Récylum organise le recyclage de toutes les lampes à économie d'énergie qu’elles soient destinées aux professionnels ou aux particuliers.

Le Code de l’environnement (articles R.543-172 à R.543-206) impose plusieurs obligations aux Producteurs de lampes et équipements électriques et électroniques, en distinguant les équipements ménagers des équipements professionnels.

Si vous fabriquez, importez, ou distribuez sous votre propre marque des équipements vendus en France, vous devez répondre au Principe de la Responsabilité Elargie du Producteur, et ainsi :

1
Organiser et financer la collecte, la dépollution et le recyclage des DEEE Pro issus des équipements que vous avez mis sur le marché depuis le 13 août 2005. Cette obligation vaut également pour les équipements mis sur le marché avant cette date, quel que soit le producteur, et que vous remplacez par la vente d’un équipement équivalent ou assurant la même fonction (principe du « 1 pour 1 »). Atteindre en 2019 un taux de collecte de 65% des produits mis en marché.

2
Vous inscrire et déclarer chaque année au Registre National des Producteurs de l’ADEME les équipements mis sur le marché, les quantité collectées et traitées ainsi que les moyens que vous avez mise en œuvre pour la gestion de vos obligations.

3
Tenir à disposition des exploitants des centres de recyclage les informations nécessaires au traitement de vos équipements (composition, précautions à prendre…).

4
Remplir plusieurs obligations relatives à la conception et au marquage de vos équipements, qui doivent être :

  • Éco-conçus de manière à faciliter leur démantèlement et leur valorisation ;
  • Revêtus des marquages suivants : un signe permettant de déterminer qu’ils ont été mis sur le marché après le 13 août 2005, ainsi qu’un signe, tel que le nom ou le SIREN du Producteur, permettant de l’identifier.

Le marquage « poubelle barrée  » est possible mais non obligatoire pour les équipements professionnels.

Poubelle barrée

Si vous fabriquez, importez, ou distribuez sous votre propre marque des lampes vendues en France, vous devez répondre au Principe de la Responsabilité Élargie du Producteur, et ainsi :

1
Organiser et financer la collecte et le recyclage des lampes que vous mettez sur le marché selon le principe de reprise « 1 pour 1 »

2
Vous inscrire et déclarer chaque année au Registre National des Producteurs de l’ADEME les lampes que vous mettez sur le marché et la façon dont vous remplissez vos obligations de collecte et de recyclage.

3
Tenir à disposition des exploitants des centres de recyclage les informations nécessaires au traitement de vos lampes (composition, précautions à prendre…).

4
Remplir plusieurs obligations relatives à la conception et au marquage de vos lampes, qui doivent être :

  • Éco-conçues de manière à faciliter leur démantèlement et leur valorisation ;
  • Revêtues des marquages suivants : un signe permettant de déterminer qu’elles ont été mises sur le marché après le 13 août 2005, un signe, tel que le nom ou le SIREN du Producteur, permettant de l’identifier, ainsi que le pictogramme « poubelle barrée ».

Poubelle barrée

En cas de non respect de vos obligations

Les producteurs (fabricants et importateurs) d'équipements électriques et électroniques qui ne remplissent pas leurs obligations s'exposent à l'application d'amendes administratives (jusqu'à 7 500 € par équipement en infraction, cf. art.L541-10) et des sanctions pénales (cf. art. R.543-205 et 543-206).

Que vous soyez Producteur d’équipements électriques et électroniques professionnels ou de lampes, il existe des solutions pour remplir vos obligations.

Les solutions

Mettre en place votre système individuel

Le dispositif mis en place doit être approuvé par les Pouvoirs publics.

Adhérer à un système collectif agréé

Par sa simplicité, c’est le choix qui est retenu par la majorité des metteurs en marché aujourd’hui en France.

En tant que Producteur, vous pouvez créer votre propre dispositif de collecte et de recyclage d’équipements électriques professionnels, et en attester directement auprès de l’ADEME afin de prouver qu’il répond aux conditions définies par l’article R543-197 du Code de l’Environnement.

S'inscrire

Si vous êtes Producteur d’équipements électriques, vous devez vous inscrire au registre national des Producteurs géré par l’ADEME www.syderep.ademe.fr

Collecter

Proposer une solution de collecte des produits que vous avez vendus à chaque fois que vos clients (directs ou indirects) vous le demandent.

Traiter

Faire traiter les équipements usagés par un opérateur habilité.

Transmettre

Transmettre une fois par an au registre national des Producteurs :

  • Le tonnage des produits que vous avez vendus dans l’année.
  • Les modalités opérationnelles de fonctionnement de votre service d’enlèvement et de traitement des produits usagés (information des utilisateurs, mise à disposition de points d’apport gratuit, modalités d’enlèvement sur site, …).
  • Les quantités de produits que vous avez collecté et fait traiter dans l’année, ainsi que les performances de traitement atteintes.
  • La liste des prestataires de traitement auxquels vous faites appel et que vous auditez régulièrement.
  • Une attestation de votre commissaire aux comptes indiquant que vous avez fait les provisions comptables nécessaires pour assurer dans quelques années le traitement des produits que vous avez vendus.

Mettre en place un système individuel pour les lampes à économie d’énergie

Pour être approuvé, le système individuel doit établir que le Producteur dispose des capacités techniques et financières pour remplir ses obligations et doit répondre aux exigences fixées par un cahier des charges défini par arrêté du ministère de la transition écologique et solidaire qui prévoit notamment :

  • L’obligation de collecte gratuite et sans condition d’achat des lampes mises sur le marché par le Producteur.
  • La mise en place d’un dispositif de collecte permettant de prendre en charge 100% du gisement des lampes sur le territoire national et les conditions d’accessibilité aux utilisateurs.
  • Les conditions et exigences techniques de collecte, d’enlèvement et de traitement des déchets.
  • Les objectifs en matière de taux de collecte et le cas échéant le taux de réutilisation, de recyclage ainsi que de valorisation.
  • Les actions en matière d’éco-conception liée à la fin de vie des produits.
  • Les actions de communication et d’information menées au niveau local et national sur les systèmes de collecte mis à disposition des détenteurs la participation financière aux études consommateurs.
  • L’obligation de reporting au registre de l’ADEME et auprès de l’organisme coordinateur.
  • Le recours à l’emploi d’insertion dans le cadre de la filière des DEEE ménagers.

Avec Récylum, vous contribuez au développement d’une filière de recyclage à haute performance environnementale, sociale et économique, au bénéfice de l’intérêt général. Adhérer au système collectif Récylum au sein de l’éco-organisme ESR, c’est accéder à :

La sécurité juridique

En adhérant à notre éco-organisme, vous transférez vos obligations réglementaires : nous assurons la collecte et le traitement (dépollution, valorisation, recyclage) de vos équipements et prenons en charge les déclarations au registre de l’ADEME. Cela permet une plus grande capacité à atteindre les taux de collecte réglementaires.

La maîtrise des coûts

Grâce à la mutualisation avec les produits d’autres Producteurs, Récylum est en capacité de gérer la collecte et le traitement des lampes et DEEE professionnels de manière efficiente.

Des outils pour l'éco-conception de vos produits

Partage de bonnes pratiques, diffusion d’outils : Récylum soutient vos efforts d’éco-conception, d’utilisation de matières recyclées, et met à votre disposition un outil permettant d’évaluer le taux de recyclabilité théorique de vos produits.

La simplicité pour vos clients

Apportez un service supplémentaire à vos clients. Grâce à une logistique spécifique mise en place par Récylum, vous pouvez leur proposer, lors de la livraison de produits neufs, la récupération sans frais des équipements usagés qu’ils vous ont achetés (service soumis à certaines conditions de volume).

La valorisation de votre image

Récylum contribue à vous faire connaître en tant qu’entreprise écoresponsable auprès de vos clients, et en interne en mettant à votre disposition des outils de communication.

Le coût pour les Producteurs

Récylum est une société à but non lucratif. Les éco-contributions versées par ses Producteurs adhérents servent uniquement à financer la filière. Toutes les sociétés qui le souhaitent peuvent adhérer. Il n’y a aucun droit d’entrée à payer. La contribution financière facturée aux Producteurs adhérents est basée sur les quantités d’équipements mis sur le marché, par application d’un barème révisé annuellement.

  • Pour les lampes
  • Lampes standard (tubes fluorescents, lampes fluo compactes, autres lampes) : 0,20 HT /lampe mise sur le marché.
  • Lampes à LED : 0,16 HT /lampe mise sur le marché. Compte tenu de leur longévité, de l’absence de substance dangereuse et de leur faible consommation énergétique, les lampes à LED bénéficient d’une éco-contribution réduite. La contribution relative aux lampes doit être répercutée de manière visible jusqu’à l’utilisateur final, sans prise de marge ni refaction.
  • Pour les équipements électriques professionnels (EEE Pro)

Exemple du coût de la contribution pour un équipement de la catégorie 9 de 10 kg :
73€* x 0,01 = 0,73 € HT

*73€ par tonne = barème de contribution 2017 de la sous-catégorie 9.1
Pour plus d’informations sur les barèmes : contactez-nous

Pour adhérer, suivez le guide

Accédez au formulaire

2017-06-30T09:25:46+02:00