Récylum en campagne auprès des électriciens pour améliorer le recyclage des lampes et tubes fluorescents

Récylum en campagne auprès des électriciens pour améliorer le recyclage des lampes et tubes fluorescents

Depuis que la rénovation de l’éclairage est synonyme de passage à la technologie LED, le recyclage des tubes fluorescents n’est plus aussi évident. Récylum part donc en campagne afin d’informer et de sensibiliser les électriciens pour qu’ils adoptent de bonnes pratiques de tri et de recyclage.

En savoir plus

Lampes fluocompactes et lampes à LED usagées : deux technologies mais une seule et même collecte

Les consommateurs n’arrivent pas à identifier les différents types de lampes et ne savent pas comment les recycler. C’est le principal enseignement d’une enquête* consommateurs réalisée par EucoLight, l’association européenne des filières de collecte et de recyclage des lampes et luminaires. Les résultats confirment que, bien que ne contenant pas de mercure, les lampes à LED doivent continuer à être collectées dans les mêmes bacs de recyclage que ceux des lampes fluocompactes.

Pour les consommateurs, rien ne ressemble plus à une lampe qu’une autre lampe

L’objectif de l’enquête – menée en Espagne, au Portugal, en Italie, aux Pays-Bas, en Belgique et en Roumanie – était d’évaluer la connaissance des consommateurs sur les différents types de lampes disponibles sur le marché, et sur leur recyclage.
Les résultats révèlent que, de manière assez homogène d’un pays à l’autre, les consommateurs ne savent pas comment différencier les lampes fluo-compactes, les lampes à LED, les lampes à incandescence et les halogènes lorsqu’on leur montre des images de lampes et de tubes. Pour les lampes fluocompactes : entre 27 % et 42 % des répondants les ont identifiées correctement. 18 % à 38 % des répondants les ont confondues avec des lampes à LED. Lorsqu’ils y ont été invités, seulement 8 % à 22 % des répondants ont réussi à bien identifier les lampes à LED.

*GfK, institut d’études de marché, a conduit l’enquête pour le compte d’EucoLight entre mars et mai 2017. En Espagne, au Portugal, en Italie, aux Pays-Bas et en Belgique, 1 000 consommateurs âgés entre 18 et 65 ans ont répondu à un questionnaire en ligne et des entretiens en personne ont été conduits en Roumanie.


La sensibilisation des consommateurs au recyclage varie selon les pays

Les répondants ont également dû indiquer s’ils savaient où ils devaient déposer les lampes et tubes à LED ou fluocompactes à des fins de recyclage. Les citoyens espagnols et belges ont eu les meilleurs résultats : environ 50 % ont indiqué les déchèteries, et plus de 10 % ont répondu le magasin où ils achètent leurs lampes.

D’après une étude menée par Récylum en juin 2017, 67% des Français déclarent recycler leurs lampes à économie d’énergie : 47% en magasin, 15% en déchèterie et 5% sur leur lieu de travail. Mais encore 17% se trompent en les jetant dans le bac de recyclage des emballages, du verre ou à la poubelle.

Conclusion : une incontournable collecte des lampes à LED et fluocompactes en mélange

Demander aux consommateurs de trier les lampes selon leur technologie rendrait la tâche bien plus complexe, et risquerait de nuire au développement du geste de recyclage, un réflexe loin d’être acquis pour l’ensemble des Européens. Cela serait de toute façon quasi impossible tant les différentes technologies de lampes se ressemblent. C’est pourquoi toutes les lampes d’une part, et tous les tubes d’autres part, qu’ils soient fluorescents ou à LED, devront continuer à être collectés ensemble, dans les mêmes conteneurs, comme c’est déjà le cas aujourd’hui, une mesure qui permet de garantir la qualité de la collecte et du recyclage.

Communiqué de presse du 8 janvier 2018

Lampes fluocompactes et lampes à LED usagées : deux technologies mais une seule et même collecte.

2018-06-25T14:30:29+02:00